Quel heurt est-il ?

Published on 15 octobre 2019 |

1

[Conscience animale] Quels consensus scientifiques ?

Un entretien avec Pierre Le Neindre, coordonnateur de l’expertise scientifique collective « La Conscience des animaux ».

Si pour certains la conscience animale est une évidence, un truisme, pour d’autres, en revanche, le simple énoncé de cette possibilité résonne comme une hérésie. Dans ce contexte controversé, que dit la science ?
En 2015, l’autorité européenne de sécurité des aliments, l’Efsa, demandait à l’Inra d’expertiser la littérature produite dans le monde sur le sujet. Banco ! Un travail à haut risque, forcément enclin à polémique : révéler qu’il existe une conscience chez les animaux, c’était donner du grain à moudre aux antispécistes ; à l’opposé, prouver qu’il n’y a pas de conscience, c’était servir sur un plateau des arguments à ceux qui pensent que l’animal n’est qu’une machine et se moquent de telle notions comme le bien-être ou les états mentaux de nos amis les bêtes…
Alors, existe-t-il une conscience chez les animaux ? De quoi parle-t-on exactement ? Et que fait-on de ces résultats ?

Réponses dans cet entretien filmé en juillet 2019 dans la magnifique bibliothèque de l’Académie d’agriculture, avec Pierre Le Neindre, coordonnateur de cette expertise collective « La conscience des animaux ».

Ingénieur agronome et zootechnicien, Pierre Le Neindre a consacré une grande partie de sa carrière à l’Inra aux relations maternelles chez les bovins et au bien-être animal. Ancien président du Centre Inra Val de Loire, il est vice-président du comité national d’éthique des abattoirs. Il a été coordonnateur de deux ouvrages aux Editions Quae, l’un sur les douleurs animales en élevage (2013) et celui la conscience des animaux (2018), issu de l’expertise collective. Une Bande dessine est également accessible ici.

Visionner le deuxième entretien filmé sur le sujet, avec Georges Chapouthier, neurobiologiste et philosophe : « De la science vers l’éthique »




Tags: , , , ,




One Response to [Conscience animale] Quels consensus scientifiques ?

  1. Sylvie Berthier says:

    J’ai parcouru l’interview de Pierre Le Neindre. Il reprend des idées que nous avons longuement débattues entre nous et avec lesquelles je suis d’accord.

    Sauf peut-être le fait que le chercheur ne fait que donner des informations à la société et que c’est à d’autres de décider. En fait, le chercheur devrait se comporter comme un lanceur d’alerte un peu plus souvent. Nous avons tendance à rester dans notre tour d’ivoire et à ne répondre que si nous sommes interrogés. Il nous faudrait être plus proactifs. Mais ce n’est pas dans nos habitudes et nous sommes évalués essentiellement sur la production de connaissances (publications).

    Isabelle VEISSIER, Equipe / Team CARAIBE
    Unité Mixte de Recherche sur les Herbivores / Joint Research Unit on Herbivores
    Université Clermont Auvergne, INRA, VetAgro Sup, UMR Herbivores, Saint-Genès-Champanelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑