Par Sylvie Berthier.

Consommation de viande : nos nouveaux péchés de chair ? – SESAME


Quel heurt est-il ?

Published on 5 mai 2017 |

0

Consommation de viande : nos nouveaux péchés de chair ?

Par Sylvie Berthier.

D’un côté, des vegans qui voudraient que l’homme cesse toute exploitation animale et multiplient les vidéos chocs et les happenings macabres ; de l’autre, des agriculteurs qui défendent becs et ongles une activité vieille de plus de 10 000 ans. Entre les deux, des consommateurs qui ne savent plus trop à quel saint se vouer… Peuvent-ils encore manger de la viande sans culpabiliser, se délecter d’un steak sans prendre de risque pour leur santé, avaler une côtelette sans mettre la planète en danger ?

Eh bien oui, malgré les injonctions, les stigmatisations, la culpabilisation, les Français continuent de manger de la viande, cette dernière restant un marqueur culturel fort de notre société. Mais moins qu’avant et de manière différente, et avec cette inquiétude croissante des conditions d’élevage et d’abattage des animaux. Une tendance qu’il ne faut ignorer, car elle signe un véritable changement de notre rapport aux animaux. 

Nos articles.

[Péchés de chair ?] Un changement de notre rapport aux animaux.

[Péchés de chair ?] Au nom d’une humanité carnivore.

[Péchés de chair ?] Adieu, veau, vache, cochon, couvée ?

[Péchés de chair ?] Au nom de la souffrance animale

[Péchés de chair ?] Au nom du paradis perdu.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑