Quel heurt est-il ?

Published on 12 avril 2018 |

0

[CRISPR-Cas9] Un entretien avec Hervé Chneiweiss, neurologue, président du comité d’éthique de l’Inserm

Un entretien réalisé par Sylvie Berthier, le 15 février 2018.

CRISPR-Cas9… Un nom quelque peu barbare qui commence cependant à être connu du grand public, puisqu’il s’invite de plus en plus fréquemment dans les médias, suscitant au plan mondial autant d’espoirs que de craintes.

Il faut dire que cette nouvelle technique de modification (ou édition) du génome, qui permet de supprimer, remplacer, modifier les gènes de façon très efficace et fort peu coûteuse, est applicable à tous les êtres vivants. Des microorganismes jusqu’à l’homme, elle ouvre un champ d’applications sans commune mesure, en médecine, biologie, agronomie…

Certains y voient la révolution technologique du 21e siècle, qui permettra de réparer des maladies génétiques, de lutter contre des cancers, d’éradiquer le virus du Sida, de produire de nouvelles protéines thérapeutiques, d’améliorer plantes et animaux, voire de créer de nouvelles espèces pour l’agriculture ou les loisirs…
Pour d’autres, en revanche, cette technique est si puissante et si facile d’utilisation qu’il faut, avant tout, alerter sur les risques et les dangers qu’elle pourrait faire courir à l’homme (dérive eugéniste (transhumaniste), détournement par des biohackeurs,…), mais aussi l’accaparement par l’industrie qui verrouillerait, en agronomie notamment, tous les modèles alternatifs.

Afin de mieux comprendre les enjeux scientifiques et éthiques de cette technologie, mais aussi ses apports, ses limites et les points qui restent controversés, Sesame ouvre le dossier CRISPR-Cas9 au sein de ce blog et dans la revue numéro 3 (sortie en mai).

Premier volet, un entretien filmé avec Hervé Chneiweiss, neurologue, directeur de recherche au CNRS, dont les travaux portent notamment sur l’origine et le développement des tumeurs cérébrales. Egalement passionné par les questions que posent les progrès de la recherche à la société, il préside, depuis 2013, le comité d’éthique de l’Inserm. Par ailleurs, il participe à l’organisation des Etats Généraux de la bioéthique 1 qui se sont ouverts en janvier 2018 et pour six mois sur la question : « Quel monde voulons-nous pour demain ? » L’occasion pour le chercheur d’inviter les citoyens à s’emparer du sujet de l’édition du génome comme d’une question politique. Pour  le neurologue, le temps de l’insouciance dans le progrès est bel est bien terminé et il faut « continuer la réflexion et la mobilisation pour mettre du sens et des valeurs dans ce que nous faisons, ce qui est de notre responsabilité de scientifique et de citoyen. »

Avancées et limites de la technique, thérapie génique, encadrement éthique, fantasme de l’homme augmenté, place de la Chine dans la course internationale… Toutes les réponses de Hervé Chneiweiss, dans la vidéo qui suit.

LES ENTRETIENS DE SESAME : Hervé Chneiweiss from AGROBIOSCIENCES TV on Vimeo.

Accéder à tous les articles et entretiens filmés sur CRISPR-Cas9

  1. https://etatsgenerauxdelabioethique.fr/

 

 

  1. https://etatsgenerauxdelabioethique.fr/

Tags: , , , , , ,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑