Les échos & les threads

Published on 5 avril 2019 |

1

Les échos #13-2019

Par Yann Kerveno.

Bon, on le savait déjà, les rendements stagnent en France. Il y a même un papier dans Nature qui donne le menu des ennuis. Avec des données compilées sur un siècle. Un graphique valant plusieurs mots montre clairement que la bascule s’effectue au passage du deuxième millénaire avec un recul des récoltes, mais que la tendance à la décrue avait commencé bien avant.

Évidemment si on parle de culture, impossible de passer à côté de la question phyto. Et à défaut d’inventer l’eau chaude, voici, nous assure l’Obs, la solution ultime pour se débarrasser des pesticides. L’eau bouillante. Propre, sans labour, elle n’aurait que des avantages… Bon, sur twitter, les hommes de l’art ont prévenu que ce serait peut-être difficile à mettre en œuvre sur de grandes surfaces. Vous êtes grands vous jugerez, et vous pouvez commencer. Mais il y a aussi ce plaidoyer de Vincent Guyot venu expliquer au micro d’Europe 1 qu’il ne comprenait pas pourquoi le glyphosate était autant montré du doigt. Aux États-Unis, Amanda, une avocate fille d’agriculteurs (son blog) s’est demandé ce qu’il se passe quand on appelle un des cabinets d’avocats qui font de la retape en ligne pour grossir les rangs des plaignants contre Monsanto.

Sinon par ici on continue bien sûr de commenter les faits et gestes de la justice américaine sur ce sujet pendant que l’Union européenne se demande comment, dans un rapport publié en mars, on peut envisager l’agriculture sans produits de protection des plantes.

Sinon, une étude toute récente publiée dans le Lancet remet un peu les choses à leur place, nous explique le Guardian, qui précise que ce n’est pas la junk food qui nous tue, mais bien tout ce qui est bon et que nous ne consommons pas ! Mieux boire et manger pourrait éviter un cinquième des décès est-il expliqué. Les Échos ajoutent que onze millions de personnes seraient mortes d’une mauvaise alimentation dans le monde en 2017. C’est bien la nature de nos régimes qui est mise en cause. (L’étude financée par la Fondation Gates est là).

Mais puisque l’attention des consommateurs semble plus encline à se focaliser sur les pesticides, vous pouvez jeter un œil à cette étude du CTIFL qui s’est penché sur les attentes des consommateurs de tomates en matière de « sans ou zéro pesticide » tandis que Bonduelle n’entend pas rater le train. Ça tombe bien, Knorr et le WWF se sont grattés la tête pour nous inciter à consommer mieux, il n’est pas question là de santé humaine, c’est juste adapter notre consommation pour la santé de la planète, tandis que l’Académie d’agriculture a planché sur la question de savoir si la consommation de viande était antagoniste du développement durable. On ne va plus rien y comprendre à force.

Ils ne relâchent la pression les vegans qui sont allés manifester dans un restaurant étoilé de Londres pendant que d’autres militants se sont plantés des hameçons dans la joue pour protester contre la pêche à la ligne. Un mouvement a également vu le jour pour que les repas servis dans la restauration collective soient végétariens par défaut. Mais à écouter l’écrivain Pierre Bergougnoux, on se dit qu’ils vont bientôt s’attaquer à la graphie Romaine… Et demander à bouleverser notre écriture ? 

En plus de la sécheresse et des inondations, l’Australie s’inquiète pour le phylloxéra qui semble avoir de l’appétit et sort de la zone où il était jusqu’ici confiné. L’industrie des boissons, et du vin en particulier, pourrait être révolutionnée par le réemploi des bouteilles en verre et ceux qui ne savent pas choisir entre un ballon et un demi seront bientôt comblés puisque vient d’être inventée la bière au vin. Je vous laisse avec deux autres guerres pour le week-end, celle ouverte entre les États-Unis et le Mexique, qui pourrait voir les avocats disparaître des magasins américains et celle des producteurs de Camembert qui s’étripent (à la caennaise ?) pour savoir si un fromage au lait pasteurisé peut mériter l’AOC.

Tags: , , , , , , ,




One Response to Les échos #13-2019

  1. jean-marie bouquery says:

    Ah tous ces millions de morts qu’on nous présente pour tout ! Faudrait peut-être nous faire un peu d’épidémiologie et nous raconter les bricolages stat. et les astuces de calcul pour les inventer ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑