Les échos & les threads

Published on 21 juin 2019 |

2

Les échos #23-2019

Par Yann Kerveno

Autant vous mettre à l’aise, voici ce dont nous ne parlerons pas aujourd’hui dans les échos, des vaches à hublot, du « les fruits et légumes, c’était mieux avant » – qui n’a pas mobilisé les téléspectateurs – ni des OGM. On va se détendre, l’été est là (enfin). Et pour se détendre, parlons donc de cannabis.


Le sujet est revenu dans l’actualité à la suite de la publication d’un rapport du Conseil d’analyse économique qui en préconise la légalisation. Il ne vous aura pas échappé que Sesame a déjà instruit ce sujet, avec une interview d’Emmanuelle Auriol, une des autrices du rapport en question, la publication d’un dossier complet de Lucie Gillot sur la question et une longue interview de Nicolas Authier. En préambule, nous avions également préparé un thread diffusé sur twitter pour en résumer les enjeux économique en particulier. Nul doute, si vous allez au bout de tout cela, vous serez presque incollables sur la question ! Cela dit, revenons à cette semaine… Le gouvernement n’aura pas tardé à mettre le rapport dans le tiroir et annoncer qu’il n’était aucunement question de légaliser en dépit des pressions et arguments exercés pour aller dans ce sens. Il y a eu cette pétition relayée par l’Obs mais aussi la proposition de loi d’une vingtaine de députés. Même un ex-membre des forces de l’ordre, un gendarme en l’occurrence, plaide pour la légalisation qui allégerait, selon lui, le travail des agents. Et comme on dit en de telles circonstances, faites tourner !


Sinon, en vrac, l’Europe a lancé une enquête sur la migration des composants des emballages alimentaires, on en saura donc plus au terme de l’enquête (fin des analyses en décembre 2019) sur les dangers potentiels qu’ils représentent. Toujours à l’échelle européenne, la FN Safer a publié son étude annuelle comparant les prix du foncier dans les différents pays de l’Union. De quoi révéler de grandes disparités ; ainsi en France, la moyenne pour un hectare de terre libre était à 5 990 euros quand elle est établie à 59 500 euros aux Pays-Bas ; en Pologne, le prix du foncier a été multiplié par presque 6 six en 10 ans tandis que, au Danemark, les terres ont perdu près de la moitié de leur valeur. Ah oui, pour la PAC il faudra attendre… Une période de transition sera aménagée puisque, visiblement, il sera impossible d’obtenir un accord sur le fond et les montants d’ici à 2021.


Dans la rubrique « une nouvelle étude dit que », voici celle-ci, conduite par Kai Voss-Fels (Université du Queensland), qui vient tordre le cou à quelques idées reçues. En effet, le chercheur montre que les variétés modernes de blé ne sont pas plus dépendantes de la fertilisation et des produits phytosanitaires que… les anciennes. Les variétés modernes sont plus performantes que les anciennes, quelle que soit la conduite, affirme-t-il. Question performance, nous avons vu récemment qu’un rapport sénatorial éreintait la stratégie de l’État dans les soutiens qu’il apporte aux exportations agricoles. Ce même rapport, souligne Wikiagri, explique que 8 à 10 % des produits alimentaires importés ne seraient pas conformes aux normes appliquées aux producteurs français (le rapport est là).


Voilà qui résonne avec la polémique autour du chauffage des serres en agriculture bio, puisque les partisans de ces systèmes expliquent, non sans raison, que, au final, si les tomates ne sont pas produites en France, elles viendront d’ailleurs ! En attendant en juillet la décision de la Commission nationale de l’agriculture biologique, qui s’est réunie une première fois lundi, le ministre de l’Agriculture a annoncé son opposition au chauffage. Vous avez dit chauffage ? Parlons réchauffement climatique. Et c’est Bloomberg qui lève le lièvre, la culture du riz (même pas doré !) serait aussi néfaste pour notre environnement que 1 200 centrales à charbon.

Même si la saison des asperges est bien avancée en ce premier jour d’été, le Guardian s’est demandé si on pouvait, raisonnablement, faire cuire des asperges au grille-pain tandis qu’on apprenait que le pizzaïolo le plus productif du monde est en fait… un robot ! Et le flexitarisme, un outil de marketing diablement efficace pour l’industrie de la viande comme le montrent Marie-Claude Marsolier-Kergoat et Nicolas Treich.

Et vous n’avez pas oublié de vous inscrire aux Controverses européennes hein ? C’est tout proche maintenant, à Bergerac, du 16 au 18 juillet, on va y parler des relations entre l’agriculture et la société, 16 ans après une précédente édition, tenue dans un contexte différent, mais pas tant, dans les remous de la vache folle… Le programme est là, le bulletin d’inscription là.

Et puisque nous fêtons l’été et la musique aujourd’hui, c’est cadeau.

Bel été !




2 Responses to Les échos #23-2019

  1. Toto says:

    Désolé ce fouillis j’adhère pas. Cela me semble écrit avec les pieds. La tendance journalisme buzz.. trop de volonté de paraître surfer sur le moment et de prendre sa place sur les buzz du moment. . Alors que c’est le décalage de fonc qui compte. La facilité corromp. Présenter les réflexions de fond sur le mode léger de la bonne blague ou du paradoxe surprenant ne me semble pas les respecter.

    • yann says:

      Bonjour, désolé que cela ne vous plaise, mais vous avez de la chance, les échos ne sont qu’une petite partie de la production de Sesame, pour le fond, vous pouvez plonger dans les différentes rubriques de la revue, Quel heurt est-il, Croiser le faire, bruits de fond, à mots découverts et l’eau au moulin. Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑