Les échos & les threads

Published on 8 février 2019 |

0

Les échos #5-2019

Par Yann Kerveno.

Alors tiens, revoilà Monsanto qui s’invite dans l’actualité. Avec le quatrième procès qui oppose un agriculteur de Charente au géant américain pour une intoxication au Lasso, une de ses spécialités. Le podcast de débunkage de Radio France s’est d’ailleurs penché sur le glyphosate. Programme qui prêtera forcément le flanc à la critique (tellement facile et virulente sur cette question) puisqu’il ne met en jeu qu’un seul avis. La plongée dans le cœur du sujet est plus consistante ici. Parle-t-on de danger ou de risque ?

Tiens, voilà aussi qui ne nous rajeunira pas ! On revient juste après la pub.

La même chaîne avait d’ailleurs produit une synthèse de l’histoire chahutée du glyphosate voici quelques mois, c’est bon à garder sous le coude. En janvier, la revue Nature avait publié un papier intéressant qui colle avec la polémique de ces dernières semaines autour du reportage de l’émission d’Élise Lucet. Et des prises de becs infinies entre « pros » et « antis ». Cette recherche montre que les opposants les plus acharnés aux OGM sont aussi ceux qui en savent le moins sur la question. Mais aussi qu’ils croient connaître le sujet à fond. CQFD.

Et pile là, on apprend que le vaccin contre la grippe marche moyennement cette année ! Voilà qui ne va pas arranger les affaires des défenseurs des vaccins et brouiller un peu plus le bon sens. Surtout si, en plus, ces sujets sont instrumentalisés comme semble l’avoir été l’épidémie d’Ebola survenue en 2014 qui aurait pu servir de terrain d’entraînement à l’alt-right américaine pour la propagation de fake news ?

Pendant ce temps la peste [porcine], puisqu’il faut l’appeler par son nom (coucou Jean de la Fontaine), trace sa route à travers l’Europe, il lui aura fallu douze ans pour atteindre la frontière française depuis la Géorgie. Maintenant, elle oblige à des actions spectaculaires dans l’Est du pays pour créer un vide sanitaire (de sangliers), en Meuse notamment.

Mais il apparaît aujourd’hui à la lueur de l’enquête que l’homme pourrait-être à l’origine de l’introduction de la maladie en Belgique… En Russie, la peste porcine africaine est aussi un sujet de préoccupation. On a retrouvé le virus niché dans des saucisses fabriquées en Mongolie !

Dans les Pyrénées-Orientales, c’est un loup qui est venu mourir près des hommes. Gravement malade, mis à l’abri dans un garage, il a du être euthanasié comme le raconte l’Indépendant.

Ah oui, aussi, le député européen Éric Andrieu a donné une tribune au Monde pour presser l’Europe d’avancer encore sur la question des insecticides, tandis que le même journal s’est penché sur la question du suicide des agriculteurs comme un marronnier qui revient avec les jours de grand froid. Mais ce n’est pas une question franco-française, même si chez nous c’est la catégorie socioprofessionnelle la plus à risque.

En fin d’année, le Guardian avait enquêté aux États-Unis où le taux de suicide des agriculteurs est deux fois plus important que celui des anciens militaires. Les médias américains craignaient l’an dernier ni plus ni moins que le début d’une épidémie.

Voilà des nouvelles guère réjouissantes pour cette semaine. Si vous l’avez manqué sur twitter le thread (fil) de la semaine était consacré à la crise sanitaire de la viande polonaise. C’est par là ! 

Et si tout ceci vous donne le tournis, c’est peut-être une question de pôles qui se multiplient ! Allez savoir. Bon week-end en attendant.

Edit 10 h 30. Ajout du Podcast de la Méthode scientifique et de la pub pour le Roudup.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑