Les échos & les threads

Published on 15 février 2019 |

0

Les échos #6-2019

En Australie, les éléments se sont déchaînés avec des accents bibliques. Sept années de sécheresse et puis ces pluies diluviennes dans le Queensland au nord du pays qui auraient tué jusqu’à un demi-million de têtes de bétail.

Alors que l’eau est en train de s’évacuer vers le nord, il est tombé jusqu’à 55 centimètres d’eau par endroit en quelques jours, elle a formé une rivière géante mise en évidence par les photos de la Nasa. Maintenant deux questions restent à régler : la destruction des carcasses des animaux aujourd’hui livrées à l’intense chaleur estivale et les risques sanitaires qu’elles peuvent faire courir dans le pays ; la récupération des animaux sauvés des eaux mais pas encore forcément saufs, puisqu’ils risquent de mourir de faim. Ainsi les éleveurs expliquent que les bovins survivants sont choqués et qu’ils ne parviennent même plus à parcourir les deux cents mètres qui les séparent de leur alimentation. Alimentation parfois délivrée par hélicoptère dans les zones immergées.

Et les scientifiques craignent aussi pour la grande barrière de corail qui vient d’être touchée par le « panache » d’eaux troubles et boueuses déversées dans le Pacifique. 

Il ne vous aura pas échappé que dans quelques jours s’ouvre le Salon de l’Agriculture qui verra les questions alimentaires probablement occuper l’actualité un peu plus qu’elles ne le font déjà. Il y a peu de chance qu’on parle pourtant du rapport de l’International panel of expert in sustainable food system, adopté au début du mois. Conçu par 400 spécialistes (agriculteurs, activistes…), ce rapport plaide pour la création d’une politique alimentaire commune en Europe, seule façon, selon le panel, de parvenir à concilier les exigences de bonne bouffe et de préservation de l’environnement. En parlant de systèmes alimentaires durables, on peut aussi se référer à cette proposition du World Resources report d’il y a quelques semaines. Faut-il d’ailleurs se réjouir du retour du « fait maison » que le Parisien nous présente comme LA tendance du moment et décelé par une enquête du ministère de l’Agriculture en 2017 ?

Do it yourself, vente directe, l’avenir de nos assiettes passe-t-il vraiment par là ? La vente directe gagne du terrain dans les pays développés, mais elle reste le principal canal de diffusion des produits alimentaires dans de nombreux pays, et notamment en Afrique. L’occasion pour l’ONG Grain d’appeler à la vigilance alors que la distribution mondiale prend pied sur le continent, augmentant le risque de déstabiliser des systèmes alimentaires considérés comme stables et bénéfiques. Pendant ce temps, dans l’industrie agroalimentaire mondiale, les leaders du secteur s’échangent les filiales. Ainsi Tyson (USA) a mis la main sur les filiales européenne et thaïlandaise de BRF (Brésil) et le Wall Street journal nous explique comment ce spécialiste du poulet est en train de devenir un géant des plats préparés. Alors que le poulet est devenu la viande préférée des consommateurs des pays développés.  Mais c’est aussi aux États-Unis que se développent de nouvelles façons de produire et de commercer à partir d’un ranch de 2500 hectares. En s’occupant d’abord du sol. D’ailleurs, si vous allez au SIA, et si vous y êtes présents le mercredi 26 février, l’INRA organise avec la mission Agrobiosciences deux débats autour de l’alimentation. Le premiers sera consacré à faire ses courses avec des applis, et le deuxième tentera de répondre à la question : manger sain, écologique et pas cher : est-ce possible ?

Enfin, aussi, cette info qui pourrait sauver les intolérants (au gluten mais pas à la technologie). CRISPR-Cas9 a permis de modifier du blé pour en faire du blé… sans gluten.

Si vous n’êtes pas familier de cette technique de modification du génome, Sesame s’est déjà saisi de la question, vous pouvez retrouver ici nos papiers sur le sujet. Cette autre info, qui tranche avec l’ambiance puisqu’un journaliste de la Nouvelle-République est allé sur le terrain pour comprendre la problématique du glyphosate. De son côté, Lactalis a surpris le monde en rendant publics, pour la première fois, ses résultats économiques.

Et puis toujours, les remous autour de la loi Egalim et de ses manques, c’était le thread du mercredi pour Sesame, vous pouvez en retrouver la lecture ici.

Et pour passer le week-end, voici une carte qui dit sans mot les prochains maux ? (source)

Plus t’es loin des centres urbains, plus t’es vieux (maxime circa 2019).

Tags: , , , , , , ,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑