De l'eau au moulin

Published on 2 octobre 2018 |

0

[Transition : repères pour réussir] L’exemple de l’agroécologie (3/4)

Philippe Cousinié, Ingénieur agronome et animateur Réso’Them transition agroécologique de l’enseignement agricole, philippe.cousinie@educagri.fr

La notion de transition reste encore mal comprise. L’objet de ces articles est de présenter des repères pour mieux l’appréhender. A partir du déséquilibre mondial, nous nous sommes interrogés sur notre modèle de vie et la nécessité de réussir la transition (1/4), ce qui nous a amené à définir la transition comme un système de champs d’application (2/4) et des ruptures nécessaires au changement.

Depuis environ 15 ans, la définition de l’agroécologie intègre les systèmes alimentaires durables (Stassart et al., 2012). Cette définition a été largement validée par la communauté scientifique internationale (Francis et al, 2003) et par la FAO (Gliessman, 2015). Stephen Gliessman (2016) a défini l’agroécologie comme : « la manière de reconcevoir des systèmes alimentaires, de la ferme à l’assiette, pour atteindre une durabilité écologique, économique et sociale ».

Nous retiendrons donc ces derniers éléments qui font l’objet de travaux de réflexion dans l’enseignement agricole pour le développement de systèmes alimentaires locaux et durables (Cousinié, 2018).

La transition agroécologique s’inscrit dans un champ d’action (Cousinié, 2016) qui englobe la production, la transformation, la distribution et la consommation. Ce champ est relié à l’agriculture, à l’élevage et à l’alimentation, entendus sous une forme durable et compatible avec l’agroécologie.

Cependant, le champ d’action de l’agroécologie est lui-même relié à d’autres champs de la transition qui l’impactent.

L’éducation joue un rôle clé dans la transmission des savoirs et des valeurs. L’enjeu, dans le contexte agroécologique, est notamment de faire évoluer les savoirs pour mieux gérer la complexité tout en formant à la responsabilité.

Avec l’écologie, il s’agit d’intégrer des fonctionnalités écologiques utiles à la production et de limiter les déchets, les dégâts sur l’environnement, les gaspillages de toute nature, l’épuisement des ressources naturelles.

Des technologies plus ou moins adaptées impactent le milieu naturel du champ à l’assiette par leurs consommations, leurs déchets et peuvent comporter des risques pour la santé.

La transition énergétique interagit avec l’agroécologie dans un souci de sobriété et d’autonomie pour préserver les ressources naturelles et assurer la résilience des systèmes alimentaires locaux de la fourche à la fourchette.

Le champ de l’agroécologie implique de s’intéresser tout particulièrement à deux dimensions, l’agriculture et l’alimentation.

L’agriculture parce que les pratiques agricoles et d’élevage doivent évoluer vers une agriculture ayant moins d’effets sur l’environnement et respectueuse de la santé. Le bien-être animal est un enjeu fort dans les pratiques agroécologiques. Ici la production agricole et l’élevage sont des composantes de l’agroécologie.

L’alimentation est en bout de chaîne. La transition agroécologique contribue à une alimentation locale et durable respectueuse de l’environnement et de la santé.

Dans une vision systémique, on peut donc représenter la transition agroécologique (TAE) en vert clair (de la production au centre à l’aliment consommé) sous l’influence des transitions éducative, écologique, technologique et énergétique (voir la figure ici). Dans le champ de l’agroécologie il faudrait encore ajouter la transformation agroalimentaire locale et la distribution locale (notamment les circuits courts) spécifiques à l’agroécologie.

Références bibliographiques

Lire l’article précédent : Vers une approche systémique (2/4)

Lire l’article suivant : Le rôle crucial de l’aliment (4/4)

Tags: , , , , ,




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑